Paris en été et ses soirées!

On se demande souvent Paris en été…c’est mort! Les DJ’s sont tous en tournée ou en festival, les théâtres a Avignon et les musées archi remplis de touristes… je vais vous donner deux, trois tuyaux pour passer une bon été à tous ceux qui partent en vacances hors juillet-aout.

Les soirées:

Certaines soirées très sympa persiste sur paris…

  • Le Sanz sans et ses Ladys nights le jeudi avec au programme pour 5 filles, une bouteille de champagne offerte
  • La favela chic se refait une beauté mais la partie club reste ouverte tous les jeudis, vendredis, samedis soir pour des weekends endiablés.
  • Tous les samedis soir retrouvez le brésil flottant au petit bain de 18h à 2h du mat pour des soirées salsa et autres danses latines et pour les plus délurées,  de 19h30 à 22h, cours de danse et concert histoire de pouvoir se déhanché sur la piste comme une pro!

Pour les expos:

  • Kate Moss à la galerie de l’instant
  • le skateboard culture à la gaité lyrique
  • Tokyo-E au Bal

et pour les théâtres:

  • le mélo d’Amélie est ouvert tout l’été ainsi que le poche Montparnasse et la comédie de Paris
  • Laurent Gérard joue à la comédie des boulevards

Petite astuce, le site 2heuresavant.com propose des tarifs réduits pour les spectacles le soir même.

Bref, un été pour vous régaler et pour s’amuser comme si l’on était en vacances!

 

Publicités

Et si l’infidélité devenait banale…

L’infidélité est devenue quelque chose de courant mais à en juger les avis des uns et des autres, elle n’est pas encore banale, dans le sens ou elle peut être extrêmement mal perçue par les victimes…

Attention âmes sensibles,  l’infidélité prend sa place dans les rues parisiennes. Osée et culotté, voici la nouvelle campagne Gleeden qui va en faire pâlir plus d’un… Attention mesdames et messieurs, le site parle d’adultère au grand jour…

Pour une durée d’une semaine, Gleeden s’affiche à travers plus de 200 faces du réseau MediaKiosk dans des quartiers plus prestigieux les uns des autres : Champs Elysées, Opéra, Rivoli, Haussmann, St-Germain…

Après un premier sponsoring du programme météo sur BFM TV censuré après à peine deux jours de diffusion,  ce site de rencontre extra conjugale n’est pas prêt d’arrêter la carte de la provocation…

Trois affiches crées par l’agence Melville et signées « Tout le monde peut se tromper surtout maintenant », « Par principe nous ne proposons pas de carte de fidélité »,  » C’est parfois en restant fidèle qu’on se trompe le plus », au ton volontairement décalé, risquent de semer la zizanie dans les ménages.

source docnews

Roxane Mesquida, la nouvelle recrue frenchy de gossip girl !

Décidément la série US Gossip Girl n’en finit de mettre à l’avant de jeunes frenchies trendy.  Il faut dire qu’avec le milieu luxueux dans lequel évoluent les personnages, il est dur de ne pas mettre en avant la France, connue pour ses produits précieux. Après Clémence Poesy c’est la charmante Roxane Mesquida qui débutera sur le petit écran.

Cette jeune comédienne de 30 ans s’est déjà prêtée à la comédie. On la retrouve à l’âge de 13 ans dans Marie Baie des Anges et dernièrement dans Sheitan. Mais son plus beau rôle a été sans aucun doute la sorcière lesbienne dans le film complétement déjanté Kaboom de Greg Araki. Dans GG, la Française jouera la sœur de Louis, fermement décidée à empêcher son mariage avec Blair.

Le trailer de la saison 5 devrait sortir mi juillet et elle sera diffusée à partir du 26 septembre sur la chaîne américaine CW.

Le sans sanz’ annonce les jeudi girly

Le sans sanz annonce les Jeudi girly ‘

Dans le quartier de la Bastille, le Sanz-Sans vous acceuille de 9h à 5h du matin. Je connaissais ce bar-club surtout le soir mais je n’y étais jamais aller pour manger un bout le midi…

J’adore ce lieu fait de bric et de broc au décor très glamour-kitch. Un doux mélange d’années folles et de baroque chic qui rend l’ambiance très sexy avec ses longue banquettes roses et ses fauteuils zébrés.

Il y a quelques jours j’ai testé le resto. Au menu du jour: millefeuille de tomates-avocats, bavette haricots-verts et crème brulée vanille nutella… Un régal du début à la fin pour un service très agréable et un bonheur, l’addition s’élève à 15 € pour les 3.

En sortant on m’invite pour la soirée ladys night de jeudi en 8. Le club ouvre une soirée dédiée aux filles. Pour 5 filles présentes, une bouteille de champagne offerte… et n’ayant pas de vacances cette année… Je suis vraiment à la recherche d’afterwork parisien cool-sympa dans une ambiance un peu vacances déjantées ! Je vous donnerais mon avis mais je sais déjà à l’avance que l’ambiance sera au rendez-vous !

H&M and Versace

Après Stella Mc Cartney, Karl ou encore Victor and Rolf, H&M vient d’annoncer son nouvel invité issu du monde du luxe, le géant italien Versace!

La marque incarnée par Donatella, a créé en exclusivité une collection pour l’automne prochain. Après Lanvin l’an passé, on attendait beaucoup du nouveau partenariat H&M – au moins de renommée égale, si ce n’est mieux. Aujourd’hui la marque suédoise tire encore une fois le gros lot puisqu’elle annonce une ligne exclusive signée Donatella Versace dès le 17 novembre 2011. Alors à quoi peut-on s’attendre dès l’automne prochain ? Pour cette collection Donatella dit s’être largement inspirée des fondements de la marque Versace.

Des classiques revisités donc, qui devraient être au plus près de l’essence de la maison : du cuir, des imprimés très colorés, des drapés de soie. On s’attend à une garde-robe ultra glamour et over provocatrice  connaissant la patte de sa directrice artistique. La collection proposera bien sûr bijoux et accessoires ainsi qu’une ligne Homme et une autre pour la Maison.

H&M recommence à nous délivrer les visuels au compte-goutte. Voici une photo de Donatella lors de son défilé Homme hier à Milan, portant une robe en cuir clouté de la collection H&M x Versace et quelques previews photos et vidéo. À noter qu’H&M et Versace ont également annoncé une pré-collection printemps-été mais uniquement accessible dans les pays disposant d’un e-commerce H&M au 19 janvier 2012. Le e-shop français sera-t-il mis en place d’ici là ? On espère…

… Et on espère aussi que les prix ne seront pas aussi élevés que ceux de Lanvin, parce qu’a 300 € la robe fabriquée dans les condition H&M (Bangladesh, Chine, Inde…) ça fait cher le bout de tissus!

Laurent Gérard, un vrai coup de coeur

Ce weekend, je suis allé voir Laurent Gérard. A ne confondez surtour pas avec Laurent Gerra et ses imitations un peu vieillottes !

Tout d’abord, j’ai lu un article sur sortiraparis.com, dans leur guide des spectacles de l’été ou le site web ventait les prouesses du comédien. Tout d’abord sceptique à l’idée de le voir en one man show, je n’ai pas regretté mon déplacement.

Pour une première scène seul, Laurent Gérard prend des risques ! Dès le premier tableau, Laurent Gérard se montre sous un angle très… « sexuel », d’après ses propres mots. Son culot en choquera peut-être certains, mais en fera mourir de rire d’autres.

Sa belle gueule et son corps sculpté, il les expose, et en fait une scène insolite, poussée à l’excès, finissant en micro string, ce qui ne peut ravir que ses dames ou les hommes chassant le même gibier que ces dernières.

Au total 5 sketchs, le comédien s’attaque à sa famille versaillaise, à sa grand mère cynique, son coiffeur un brin fofolle et à Laurent Gerra qui devrait bientôt devenir son homonyme et non l’inverse, vu sa fulgurante ascension. Un spectacle frais, pastichant son propre milieu social et sexuel (bien qui laisse un fond de doute sur ses choix sexuels).

Sexe, politique, classe sociale et immigration… Il n’a pas peur des mots, et s’adresse à un public conscient qu’il a en face de lui un farceur, qui a compris que la meilleure façon de critiquer, c’est d’exacerber les situations des plus grotesques et aberrantes. Et une surprise à la fin avec son costume… mais je ne vous en dit pas plus… ce serait vous oter la surprise, l’hilarité et l’absurde de la scène.

Spectacle à voir ! C’est un plaisir d’une petite heure qui n’a pas le temps de nous ennuyer, au contraire. On découvre un comédien doué, juste, et même, touchant et en plus réellement sympathique !

un petit avant gout ici:

Laurent Gérard, comme le prénom.. à la Comédie des Boulevards
Du mercredi au samedi à 21H30.
Tarif : 22€ ; tarif réduit : 15€.

Corto, oh mon beau marin!

Je redoutais le moment d’aller voir cette expo de peur qu’elle soit comme Monet, à savoir, un regroupement impressionnant de personnes au m2 et donc un lieu ou va pour y aller parce que au fond on y voit strictement rien ! Oui mais voilà, Corto Maltese était mon plus grand fantasme masculin adolescente. L’homme viril dans toute sa splendeur, le marin ténébreux, l’homme à femme, à la fois courageux, franc, droit et juste.

Je n’ai donc pu échappé à mon envie, et me voici, par un beau dimanche (en plus !) aller à la pinacothèque…et la, stupeur ! Il n’y a personne. Pas de queue de 10 km, pas besoin de réservation comme le clame chaque affiche.

Je pénètre alors dans l’antre d’Hugo Pratt, la boule au ventre, en espérant au fond, croiser plus vrai que nature, Corto. Mais a peine arrivée dans la première pièce. On frémit à la lecture de la note d’introduction de Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque :

« Comme la photographie, la bande dessinée interroge. Elle renvoie à ce vieux débat sur les arts majeurs et les arts mineurs. Un créateur de bandes dessinées est-il un artiste? La vraie question est d’ailleurs peut-être de savoir s’il a le même statut qu’un peintre ou qu’un sculpteur alors même qu’il s’est rendu célèbre par une forme d’art de type industriel ou tout au moins «grand public». » Une interrogation en forme de pirouette – suivie quelques lignes plus loin de l’assertion que le créateur de Corto Maltese jouit bien d’un statut d’artiste « inaliénable ».

La pinacothèque aurait donc peur des revendications de certains pseudos intellectuels indés ? Elle nous montre que la BD n’est pas encore perçue comme un art en désirant se justifier de la sorte. L’expo évolue en fonction des thématiques chères à Hugo Pratt et à Corto qui fut son œuvre majeure.

On découvre ainsi plus de 150 aquarelles aux lignes exceptionnelles, représentant le désert, les îles et l’océan ,les militaires, les villes, les femmes (avec la célèbre Bouche dorée), et enfin les Indiens . Au sous-sol de la Pinacothèque, on trouve l’album La Ballade de la mer salée, publié en 1967. Etalées sur plusieurs rangs, ces 163 planches en noir et blanc font tourner la tête. Elles opressent mais fascinent.

Seule déception de cette exposition: Le fait qu’on ne puisse repartir avec une imitation de l’une de ces aquarelles… Les posters et goodies proposés ne sont pas franchement originaux.

Exposition « Le Voyage imaginaire d’Hugo Pratt »
A la Pinacothèque de Paris, 28 place de la Madeleine, 75 008 Paris.
Tél.: 01 42 68 02 01.
Tarifs: de 8 à 10 €.
Tous les jours (sauf jours fériés) de 10h30 à 18h30.

Previous Older Entries